US-flag-small

Comme toutes les grandes cités du monde, San Franscico possède de nombreux surnoms. Décryptage et usages de ces petits noms qui lui ont été attribués au cours des années.

SF, le plus évident.

Evidemment, ce simple acronyme, tout comme LA (pour Los Angeles) ou NYC (pour New York City) est le plus utilisé. Deux lettres. Pas besoin d’en dire plus. D’ailleurs, on retrouve cette abréviation un peu partout, depuis les t-shirts vendus à Fisherman’s Wharf jusqu’au logo du quotidien San Francisco Chronicles ou celui des Giants.
Pratique, SF se prononce (presque) de la même façon en français et en américain.

Logo de l'équipe de baseball de San Francisco, les

Logo de l’équipe de baseball de San Francisco, les « Giants »

Logo du quotidien San Francisco Chronicles

Logo du quotidien San Francisco Chronicles


Frisco
, le plus débattu.

Frisco était le nom donné à la ligne de chemin de fer créée en 1876 qui reliait Saint Louis (Missouri) à San Francisco (Californie). Un surnom qui date de l’époque de la ruée vers l’or en Californie. Il ne s’agit pas d’une simple contraction du nom de la ville.
Frisco a même été immortalisé en 1968 par Otis Redding dans sa fameuse chanson « Sittin’ on the dock of the bay » [I left my home in Georgia / Heading for the ‘Frisco bay].

Cela dit, c’est Herb Caen, détenteur d’un Pullitzer et chroniqueur au San Francisco Chronicles, qui l’a rendu à la fois célèbre et indésirable en 1953, en intitulant son premier livre « Don’t call it Frisco« . Citation choisie :

« Not Frisco, but San Francisco. Caress each Spanish syllable, salute our Italian Saint. Don’t say Frisco and don’t say San-Fran-Cis-Co. That’s the way Easterners, like Larry King pronounce it. It’s more like SanfrnSISco. »

Depuis, le surnom Frisco a ses partisans et ses détracteurs, certains frisant même la friscophobie (cf. l’article du Golden Gater).
Il est cependant admis aujourd’hui que seuls les touristes et « outsiders » utilisent ce terme. Un bon conseil, si vous voulez passer pour un hipster, évitez d’en faire mention.

Fog city, le plus atmosphérique
FogCity_PhotobyShelly-Prevost_CC BY

San Francisco over the Golden Gate Brige. Photo by Shelly Prevost © CC BY

Même si vous n’êtes jamais venu à San Francisco, vous avez certainement tous en tête une image du majestueux Golden Gate enveloppé dans la brume. La ville est en effet indissociable de son fameux brouillard, qui peut dévaler ses rues et refroidir ses habitants en quelques instants. Il s’agit d’un phénomène bien connu de la baie, qui se forme principalement l’été*. Personnage à part entière de la ville, le brouillard a même un nom « Karl » et un compte twitter, @KarlTheFog !

Fog city est donc un surnom qui convient bien à la ville, poétique pour les uns, pragmatique pour tous les autres, qui en font l’expérience quotidienne.

*D’où l’expression ironique des locaux « winter is coming » (l’hiver arrive) à l’approche de l’été.

Bagdad / Paris of the West, les oubliés
SF-Paris of the west_2

Paris of the West / Bahgdad of the West. Photo by A. Rinetour, Modified by C. Doué 2015 © CC BY

Ils ne vous évoquent pas grand-chose. Effectivement, ces deux surnoms sont tombés en désuétude et ne sont plus utilisés.
« Paris of the West » (Paris de l’Ouest) était le surnom donné à la ville au début du XXe siècle. Paris était alors considérée comme la capitale des arts et de la culture par excellence. Ce nom était ainsi une marque d’estime pour San Francisco, son égal à l’ouest.
Quant au surnom  « Bagdad of the West » (Bagdad de l’Ouest), on le doit à ce cher Herb Caen, qui a nommé ainsi l’une de ces chroniques franciscaines, en référence à la mosaïque de populations et de cultures de la capitale iraquienne, identique à ce qui s’observait à l’époque à San Francisco dans les années 70.

San Fran, le moins « cool »

Je ne saurai expliquer pourquoi, mais le diminutif « San Fran » est très peu populaire et jugé « non cool ». Il est le signe certains que vous n’êtes pas un habitant du coin ou alors que vous voulez donner l’impression d’être « hype ». Ce n’est pas moi qui le dit, mais l’excellent article de Caleb Garling.

City by the Bay, le plus local
SFBay_Photo by Doc Searls 2014 CC BY

The City by the Bay. Photo by Doc Searls © CC BY.

Pourquoi faire compliqué quand deux mots suffisent à exprimer toute la beauté de cette ville si atypique, the City by the Bay – la ville qui surplombe la baie ? Un surnom des plus évocateurs, et le préféré des habitants de la baie.

The Golden city (la Ville Dorée), The City, Everybody’s Favorite City… Il existe encore de nombreux autres appellations, mais c’est ici que s’achève notre liste des surnoms les plus connus de San Francisco. Chacun d’entre eux illustre bien les multiples facettes de cette cité exceptionnelle.  A vous maintenant de choisir lequel vous préférez…

Photo de couverture par Doc Searls, modifiée par C. Doué © CC BY.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s